< Retour
Formation

PRÉSENTIEL

Optimiser la kinésithérapie dans le cadre du maintien de l'autonomie des séniors à domicile : adoptez une démarche EBP !

Réf INK : 24D31 - Thème : KINESITHERAPIE GERIATRIQUE

Réf ANDPC : 11752325015 - Session ANDPC : S24.010

756 €

29 au 30 novembre 2024

PARIS (75)

Valorisable au titre du DPC

Susceptible d’être pris en charge par le FIF-PL

participer à la formation
Dates
29
nov.
30
nov.
au
Pré-requis : Masseur Kinésithérapeute

Le vieillissement de la population et la perte d autonomie constituent aujourd hui l une des principales préoccupations du système de santé. La transition démographique représente un bouleversement fondamental pour la société dans son ensemble.

Alors que l espérance de vie continue à progresser en France, l espérance de vie en bonne santé reste stable, à un niveau inférieur à la moyenne européenne.

L avancée de la médecine permet de maintenir en vie, mais en créant de la polypathologie chronique. Cela engendre un coût important pour la prise en charge de la dépendance et de la santé : un coût financier mais aussi humain.

Avec l avancée en âge des papy-boomer l enjeu actuel est de pouvoir faire face au risque d «épidémie de dépendance ».

Suite aux nombreux rapports sur le grand âge et l autonomie, mettant en avant « l autonomie, c est pouvoir choisir sa vie jusqu au bout, avoir le libre choix », l attractivité des métiers du grand âge (rapports Libault et el Khomri), face à la pénurie de soignants et au coût de prise en charge en EHPAD, et afin de respecter la volonté des séniors, un des enjeux fort de santé publique est actuellement le maintien à domicile.

Pour réussir ce défi il est primordial d agir le plus précocement possible afin de prévenir le risque de perte d autonomie et de permettre de « vieillir en bonne santé».

Il s agit d un changement de paradigme, passer du curatif au préventif, exprimé très concrètement par les pouvoir publics dans le cadre de « ma santé 2022 » et plus récemment du « plan antichute ». Ainsi, conformément au rapport Libault « passer de la gestion de la dépendance au soutien à l autonomie ».

La première cause de mortalité chez les plus de 65 ans est la chute, avec 2 millions de chutes par an entrainant 130 000 hospitalisations et 10 000 morts par an.

Une chute est très fréquemment le signe d une fragilité, la porte d entrée dans la dépendance avec l apparition de la peur de rechuter, entrainant un cercle vicieux de perte de capacités.

Les capacités d adaptation au risque de chute accidentelle déclinent régulièrement avec l avancée en âge. De nombreux facteurs intrinsèques ou extrinsèques peuvent favoriser la chute. Les conséquences en termes de mortalité et de morbidité justifient une démarche de prévention systématique, multidomaines et pluridisciplinaires

Afin de prévenir et de prendre en charge ce risque de chute, il est indispensable de travailler en pluridisciplinarité, tout au long du parcours du patient.
Les recommandations HAS, de la SFG et des Gérontopoles permettent de faire évoluer nos outils d évaluation et de favoriser les échanges entre professionnels, mais aussi entre professionnels et patients et de permettre au masseur-kinésithérapeute de se positionner, par son expertise, en référent de la prévention des chutes, du maintien de l autonomie et du « bien vieillir ».

A l issue de ce stage, le stagiaire sera en capacité de :

- Savoir repérer les personnes à risque de perte d autonomie selon les critères ICOPE et par l application d application et/ou logiciel dédiés (Icope Monitor, base de données…),
- Savoir réaliser et utiliser un Bilan et un Diagnostic Kinésithérapique (BDK), initial et de suivi, selon les recommandations de la HAS, de l OMS et des données actuelles de la science, en particulier :
- Savoir évaluer et tracer la nécessité et les objectifs de rééducation via le BDK, après une évaluation de l intégrité structurelle, de l indépendance fonctionnelle et de l autonomie situationnelle mis en regard avec les projets du sénior résidant à domicile,
- Savoir évaluer le risque de perte d autonomie et le risque de chute au sein d un BDK,
- Savoir être initiateur et acteur de la coordination des soins, en travaillant en pluridisciplinarité et transversalité : communication, traçabilité, élaboration conjointe d objectifs,
- Savoir co-élaborer des objectifs et un programme rééducatif, avec le sénior et avec les autres professionnels de santé intervenant auprès du sénior,
- Connaitre les bases de l entretien motivationnel permettant au sénior d être acteur de ses soins,
- Savoir communiquer aux intervenants les éléments nécessaires à la sollicitation des capacités fonctionnelles du résident et à la prévention des TMS des intervenants,
- Savoir travailler en concertation avec les autres professionnels et les acteurs ressources de son territoire,
- Savoir rééduquer les troubles fonctionnelles et le risque de chute altérant le domaine de la mobilité, et mettre en place des actions correctives en rendant le sénior acteur de son autonomie et de l adéquation de ses projets avec ses capacités et son environnement,
- Savoir mettre en place et évaluer des ateliers de prévention des chutes fonctionnels et éducatifs, dont des activités physiques adaptées selon des critères d efficience,
- Savoir conseiller et accompagner le sénior à l aménagement et l adaptation de son environnement selon l évolution de ses capacités fonctionnelles,
- Savoir se positionner comme acteur de santé publique en prévention et au sein du parcours de soin et de l exercice coordonné.

M OLIVON DAMIEN

Masseur-Kinésithérapeute Rééducateur D.E.
Animateur-Formateur PRAP
Référent ETP (éducation thérapeutique)
Conception et animation d’ateliers de prévention des chutes
Formateur en CSSR et EHPAD


SI VOUS SOUHAITEZ  BÉNÉFICIER D'UNE PRISE EN CHARGE DPC

  • Il s’agit de votre premier programme DPC :

Rendez-vous sur mondpc.fr afin d’y créer votre profil en précisant votre numéro ADELI. Ce compte permettra de vous rattacher à l’ANDPC (guichet unique qui gère le DPC) pour la prise en charge de votre inscription et de votre indemnisation pour perte d’activité.

  • Vous avez déjà réalisé au moins un programme DPC :

Connectez-vous sur votre compte personnel sur le site www.mondpc.fr, avec vos identifiants pour vérifier le solde de votre forfait annuel.

 

SI VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D'UNE PRISE EN CHARGE FIF PL

Seuls les professionnels libéraux peuvent bénéficier d'une prise en charge FIF PL

1. Avant la formation vous devez, remplir votre demande préalable de prise en charge en ligne (www.fifpl.fr) via votre compte personnel et scanner vos justificatifs : 

- programme de la formation ou du congrès
- convention de la formation
- attestation de versement de la contribution à la formation professionnelle (URSSAF)
- RIB

2. Sur place, vous devez :

- émarger le jour de la formation ou du congrès pour attester de votre présence,
- remplir une fiche d’évaluation immédiate du congrès.

3. Après la formation, vous devez :

- déposer sur votre compte du site FIF-PL votre attestation de présence et de règlement (format pdf) qui vous sera envoyée par l'INK les jours suivants la formation.

29 novembre 2024 au 30 novembre 2024

INSTITUT NATIONAL DE LA KINESITHERAPIE

3 RUE LESPAGNOL (dans la rue du Repos)

75020 - PARIS