Congrès à venir - Place du kinésithérapeute dans la prise en charge interdisciplinaire du patient obèse

congres_obesite_ink_sans_logo.jpg

Un dixième de la population mondiale est aujourd hui obèse (dont 16% pour la France) et la situation risque d'empirer avec le basculement des Asiatiques qui, en se sédentarisant et en modifiant leurs habitudes alimentaires, pourraient prendre de plus en plus de poids.

La prévalence de l'obésité a fortement progressé chez les enfants au cours des quinze dernières années. Le pourcentage d'enfant présentant un excès pondéral est passé de 3% en 1965 à 5% en 1980, 12% en 1996 puis 16% en 2000.

L'obésité est à l origine de plusieurs types de maladies métaboliques, cardiovasculaires, ostéo-articulaires et respiratoires. Ainsi, le diabète est l'une des conséquences les plus répandues du surpoids. Et plus particulièrement le diabète de type 2, également appelé diabète gras. Il y a aussi un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires : insuffisance cardiaque, apnée du sommeil, sans oublier l'hypertension artérielle. Enfin, l'arthrose est l'une des conséquences les plus fréquentes de l'obésité. Maladie chronique, elle provoque des douleurs articulaires dues, comme on le devine, à une usure précoce des articulations. Dans le cas de l'obésité, ce sont celles du bas du corps qui en souffrent le plus.

Programme et inscription : 
Je m'inscris

Voir le programme complet